vibration


vibration

vibration [ vibrasjɔ̃ ] n. f.
• 1632 phys.; 1510 « lancement d'une arme de jet »; lat. vibratio
1(fin XVIIe) Cour. Mouvement, état de ce qui vibre; effet qui en résulte (son et ébranlement). battement. Vibration de moteur, de machines. « il se fit une très légère vibration dans les cristaux de la table [...] et dans les verreries du grand lustre » (Romains). frémissement. Les vibrations du sol, d'un plancher ( trépidation) .
Phys. Oscillation de fréquence élevée et de faible amplitude. REM. Le mot vibration peut désigner soit une période complète du phénomène (oscillation), soit le mouvement oscillatoire envisagé globalement (système qui entre en vibration). Vibrations lumineuses, sonores, électromagnétiques. Amplitude de la vibration : le déplacement maximum. Vibrations fondamentales : composantes de fréquence la plus basse (en général de la plus grande amplitude). Ondes à vibrations longitudinales, transversales (relativement à la direction de propagation). Vitesse de propagation d'un ébranlement, d'une vibration. célérité.
2(1807) Caractère de ce qui vibre, change rapidement et périodiquement d'intensité, tremble. tremblement. La vibration d'une voix. Vibration de l'air, de la lumière : impression de tremblotement que donne l'air chaud.
Méd. Forme de massage manuel par des vibrations imprimées au moyen de pressions répétées et rapides des doigts.
3Avoir de bonnes, de mauvaises vibrations : se sentir en harmonie intime avec l'environnement (cf. Sur la même longueur d'onde).

vibration nom féminin (bas latin vibratio, du latin classique vibrare, vibrer) Mouvement d'oscillation rapide (surtout pluriel) : Les vibrations d'une corde. Saccade répétée à un rythme rapide, trépidation : Les vibrations d'un moteur. Modulation d'un son, d'un timbre : Vibration de la voix. Impression de frémissement provoquée par une vive chaleur : Vibration de l'air. Procédé consistant à communiquer à une masse de béton des vibrations permettant d'en augmenter le tassement, la densité et la compacité, et, par suite, d'en augmenter les résistances mécaniques et la durabilité. ● vibration (expressions) nom féminin (bas latin vibratio, du latin classique vibrare, vibrer) Vibration acoustique ou mécanique, mouvement des particules d'un milieu élastique de part et d'autre d'une position d'équilibre. ● vibration (synonymes) nom féminin (bas latin vibratio, du latin classique vibrare, vibrer) Mouvement d'oscillation rapide (surtout pluriel)
Synonymes :
Saccade répétée à un rythme rapide, trépidation
Synonymes :
- trépidation
Modulation d'un son, d'un timbre
Synonymes :
Impression de frémissement provoquée par une vive chaleur
Synonymes :
- frémissement

vibration
n. f.
d1./d PHYS Oscillation périodique de tout ou partie d'un système matériel. Vibrations du diapason.
d2./d Mouvement de ce qui vibre; impression (sonore, visuelle) de tremblement. Vibration d'une voix.

⇒VIBRATION, subst. fém.
A. — 1. Mouvement, état d'un corps qui vibre; effet sonore qui en résulte. Synon. frémissement, tremblement, trépidation. Vibration d'une corde de violon, d'un diapason; vibration d'une machine, d'un moteur; vibration du plafond, du plancher; vibration des cristaux, des pampilles d'un lustre, d'une vitre ; entrer, mettre en vibration. Dans le compartiment silencieux, sauf (...) cette constante vibration de tous les objets de métal, chacun ouvrait les yeux (BUTOR, Modif., 1957, p. 150). V. vibratile A ex. de Cuvier.
Spécialement
PHYS. ,,Mouvement autour d'une position d'équilibre des particules d'un milieu élastique (vibrations acoustiques) ou d'un système matériel élastique (vibrations mécaniques)`` (PIÉRON 1973). Amplitude, fréquence, nœud, période d'une vibration; vibration fondamentale, harmonique, principale; vibration infrasonore, ultrasonore; vibration circulaire, rectiligne; vibrations électromagnétiques. Les vibrations acoustiques s'amortissent lentement, leur amplitude est sensiblement constante; les vibrations électriques s'amortissent rapidement (H. POINCARÉ, Théorie Maxwell, 1899, p. 29).
Vibration complète. ,,Mouvement qui correspond à une période entière du phénomène`` (UV.-CHAPMAN 1956).
Vibration entretenue. ,,Vibration périodique d'un système dont la dissipation d'énergie est constamment compensée par un apport extérieur`` (Industries 1986).
Vibration libre d'un système. ,,Vibration d'un système quand les forces extérieures qui agissent sur le système sont soit nulles, soit constantes en fonction du temps`` (PIÉRON 1973).
Plan de vibration. ,,Plan contenant la direction de propagation d'une onde polarisée`` (MATHIEU-KASTLER Phys. 1983). L'intensité de la lumière transmise est maximum lorsque le plan de vibration est parallèle au champ magnétique (SCHATZMAN, Astrophys., 1963, p. 120).
MÉDECINE
Vibrations abdominales. ,,Vibrations perçues par l'abdomen par application de la main au moment où le sujet parle`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
Vibrations thoraciques, vocales. ,,Vibrations que l'on perçoit en posant la main à plat sur le thorax d'une personne pendant qu'elle parle`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Les vibrations vocales sont exagérées par les condensations pulmonaires, diminuées ou abolies par les épanchements gazeux ou liquidiens de la plèvre (Méd. Flamm. 1975).
P. anal.
Tremblement sonore, son vibrant. Vibration d'un bruit, d'un son, de la voix. L'air sonore s'emplit de puissantes vibrations d'airain: c'était l'Angélus du soir (LOTI, Journal, t. 1, 1878-81, p. 98). De gros bourdons bleus erraient, animant les rais de soleil de la vibration chantante de leurs ailes (MOSELLY, Terres lorr., 1907, p. 254).
♦ Tremblement visuel produit par l'air chaud. Vibration de la chaleur; vibration lumineuse. La vibration de la lumière ondulait sur l'île entière (GENEVOIX, Laframboise, Match à Vancouver, 1942, p. 210). Je sens le soleil sur la pierre au-dessus de moi, il frappe, frappe comme un marteau sur toutes les pierres et c'est la musique, la vaste musique de midi, vibration d'air et de pierres sur des centaines de kilomètres (CAMUS, Exil et roy., 1957, p. 1582).
2. Impression qui frappe violemment les sens.
a) Bruit très fort, son strident. [Cissé] fut saisie d'une brusque faiblesse (...) ses oreilles tintèrent d'une longue vibration musicale (...). Elle avait entreclos les yeux, se recueillait pour retrouver le souffle, la force, le poids de son corps sur la terre (GENEVOIX, Fatou Cissé, 1954, p. 209).
b) Lumière vive, couleur qui frappe par son éclat très vif. Après la France lumineuse et boisée, il vit venir l'ardente Italie, sa vibration de soleil et d'azur qui fait dans l'air un chant d'opéra (NOAILLES, Domination, 1905, p. 102). À chaque vibration plus aiguë de la lumière, Geneviève se mettait du rouge, à la seconde où les peintres devaient aussi rehausser la couleur de leurs personnages, tant leur paysage s'avivait (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 184).
En partic. [Dans un tableau] Adèle était toute déconcertée par certaines vibrations de la couleur et certaines audaces de dessin qu'elle n'aurait jamais osées elle-même (ZOLA, Mme Sourdis, 1902, p. 16).
B. — [Dans des cont. à valeur fig.]
1. Excitation, fébrilité, état de celui qui vibre sous le coup d'une vive émotion. Je retrouve chez elle, cette vibration effrayante après une lecture qui lui a plu (CHARDONNE, Eva, 1930, p. 29). Sa voix, au timbre voilé, tremblait toujours un peu comme d'une vibration intérieure, mal contenue (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 108).
2. [Dans le vocab. de la pyschol.] Sensibilité propre à un individu perceptible par autrui. Synon. frémissement. Disons qu'il est en quête perpétuelle du mieux. Et toujours cette agitation, ce frémissement, cette vibration de l'esprit (L. FEBVRE, H. Pirenne, [1920] ds Combats, 1952, p. 356). On ne peut pourtant pas être sûr que c'est le mot « Phelip » qui a été transmis, mais peut-être la vibration correspondante à la personnalité elle-même (WARCOLLIER, Télépathie, 1921, p. 287).
P. méton. Je ne retrouve pas ici la vibration de ma phrase (...). Cette phrase ne sent pas mon automne, et mon hiver encore moins (MAURIAC, Nouv. Bloc-Notes, 1959, p. 155).
C. — Action de faire vibrer.
1. MÉD. ,,Mode de massage consistant à provoquer à la surface d'une région du corps une suite de mouvements rapides en contact avec les téguments`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
2. CONSTR. Vibration du béton. ,,Procédé de mise en place et de serrage qui convient à certains bétons peu dotés en eau et qui consiste à leur communiquer directement ou par l'intermédiaire d'une paroi un mouvement vibratoire dont l'effet est de réduire le frottement interne`` (Industries 1986). Les grands perfectionnements apportés (...) au pilonnage par vibration des bétons (Arts et litt., 1935, p. 20-8).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1508-17 « action de brandir » (FOSSETIER, Cron. Marg., ms. Brux. 10512, VIII, III, 21 ds GDF.). B. 1. 1632 « mouvement d'oscillation rapide » ici, à propos de l'air (M. MERSENNE, lettre 1er avr. ds Corresp., t. 3, p. 277); 1665 vibrations des pendules (Journal des Sçavans, t. 1, p. 143); 1754 vibrations des corps sonores (CONDILLAC, Traité des sensations, p. 95); 2. 1790 au fig. (SAINT-MARTIN, Homme désir, p. 314: Célébrons l'homme: il ne peut exister un instant sans l'acte vivificateur de son Dieu; sans que l'esprit ne soit en lui, comme dans une vibration continue). Empr. deux fois au lat. tardif vibratio « action de brandir », « action d'agiter (les plumes, d'un oiseau) », dér. de vibrare (vibrer). Fréq. abs. littér.:740. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 602, b) 936; XXe s.: a) 1 441, b) 1 263.

vibration [vibʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1632, Mersenne, phys.; « lancement d'une arme de jet », 1510; lat. vibratio; de vibrare. → Vibrer.
1 (Fin XVIIe). a Cour. Mouvement, état de ce qui vibre; effet qui en résulte (son et ébranlement). Battement (cit. 13), ébranlement, tremblement (→ Onde, cit. 11; ondulation, cit. 1; tympan, cit. 2). || Vibration de moteur, de machines (→ Motocyclette, cit. 1; navire, cit. 8). Trépidation. || Il se fit une légère vibration dans les cristaux (cit. 16) du lustre. Frémissement, tremblement. || Vibration d'une corde de violon.Cette voiture a des vibrations. || Vibration du volant (shimmy). || Vibrations de l'embrayage Broutement.Les vibrations du sol, d'un plancher…, d'un avion. Méd. || Vibrations abdominales, thoraciques.
0 Depuis que j'avais posé ma tête contre la terre, je percevais une faible vibration. Elle montait puis s'atténuait pour reprendre (…) Ce bourdonnement sourd venait d'en bas.
H. Bosco, Hyacinthe, p. 71.
b (1632, Mersenne, en acoustique). Phys. Mouvement de va-et-vient d'un point matériel déplacé de sa position d'équilibre et qui y est ramené par l'effet de forces complexes, analysées au moyen d'une fonction harmonique. REM. Le mot vibration peut désigner soit une période complète du phénomène (syn. : oscillation; → Hauteur, cit. 20), soit le mouvement oscillatoire envisagé globalement (système qui entre en vibration). De nos jours, on parle plutôt d'oscillations pendulaires, d'oscillations électriques et de vibrations lumineuses, sonores, électromagnétiques, etc. aussi Onde (II.).Amplitude de la vibration, le déplacement maximum. || Toute vibration ou tout train de vibrations peut être décomposé en composantes harmoniques simples. || Vibrations fondamentales : composantes de fréquence la plus basse (en général de la plus grande amplitude, pour les vibrations élastiques). || Vibrations harmoniques. || Vibrations de combinaison. || Vitesse de propagation d'un train d'ondes variant avec la fréquence de la vibration. || Composition, couplage, interférence, battements de deux ou plusieurs vibrations… || Caractérisation d'une vibration par un vecteur. || Vibrations amorties et non amorties, vibrations stationnaires (nœuds et ventres), vibrations en phase ou en opposition de phase. || Vibration de pulsation n.Ondes à vibrations longitudinales, transversales (relativement à la direction de propagation).Vibrations sonores. Son.Vibrations électromagnétiques, perpendiculaires à la direction de propagation (vibrations lumineuses, infrarouges, hertziennes, etc.). Lumière (cit. 1), rayon (cit. 6). || Vibrations moléculaires, dans lesquelles les atomes ou groupes d'atomes représentent les masses vibrantes. || Vibrations intermoléculaires. || Vibrations-rotations. || Spectres de vibrations. || Symétrie des vibrations (par rapport à une droite, un plan, un point), reliée aux symétries des molécules, des cristaux. || L'étude des spectres de vibration permet de déduire les éléments de symétrie, les distances interatomiques, les forces de liaison, etc. || Utilisation des vibrations moléculaires dans l'étude de la structure de la matière. || Vibrations actives, qui se traduisent par des bandes ou des raies spectrales. || Vibrations inactives. || Vibrations planes, gauches; doubles, triples (de même fréquence). || Vitesse de propagation d'une vibration. Célérité.
Par ext. (Abstrait). Phénomène périodique, caractérisé à chaque instant par un vecteur. || Vibration rectiligne; circulaire; elliptique.
2 (1807, Mme de Staël). Caractère de ce qui vibre, change rapidement et périodiquement d'intensité, tremble… Tremblement. || La vibration d'une voix.Vibration de l'air, de la lumière (→ Menu, cit. 4) : impression de tremblotement que donne l'air chaud.
Méd. Forme de massage manuel par des vibrations imprimées au moyen de pressions répétées et rapides des doigts.
3 (1876, Gobineau). Fig., littér. État, effet de ce qui vibre (3.). Frémissement, frisson. || Vibration des nerfs (→ Intense, cit. 2), des émotions (→ Retenir, cit. 3), « des passions publiques » (G. Duhamel, Chronique des Pasquier, t. I, p. 262).
DÉR. Vibrationnel. — V. Vibrateur, vibratile, vibratoire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vibration — Vibration …   Deutsch Wörterbuch

  • vibration — is the variation with time of the displacement of a body with respect to a specified reference dimension when the displacement is alternately greater and smaller than the reference. forced vibration free vibration periodic vibration random… …   Mechanics glossary

  • Vibration — Vi*bra tion, n. [L. vibratio: cf. F. vibration.] 1. The act of vibrating, or the state of being vibrated, or in vibratory motion; quick motion to and fro; oscillation, as of a pendulum or musical string. [1913 Webster] As a harper lays his open… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Vibration — (v. lat.), 1) zitternde, durch schnell auf einander folgende Oscillationen bedingte Bewegung; 2) so v. w. Oscillation 1); 3) so v. w. Schwingung 3). Vibrationsintensität, Vibrationstheorie, s.u. Licht S. 344 u. Wellenbewegung …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Vibration — (lat.), Schwingung (s. d.). Vibrationstheorie, s. Licht, S. 511 …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Vibration — (lat.), Schwingung (s.d.); Vibrationsmikroskop, Instrument zur Beobachtung der Schwingungsformen an Körpern; Vibrationstheorie, s.v.w. Undulationstheorie (s. Licht); vibratōrisch, in Schwingungen bestehend; vibrieren, Schwingungen machen; zittern …   Kleines Konversations-Lexikon

  • vibration — фр. [вибрасьо/н], нем. [вибрацио/н], англ. [вайбрэ/йшн] vibrazione ит. [вибрацио/нэ] вибрация …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • vibration — (n.) 1650s, from L. vibrationem (nom. vibratio), from vibratus (see VIBRATE (Cf. vibrate)). Meaning intuitive signal about a person or thing was popular late 1960s, but has been recorded as far back as 1899 …   Etymology dictionary

  • vibration — [n] shaking, quivering beating, fluctuation, judder, oscillation, pulsation, pulse, quake, quiver, resonance, reverberation, shake, shimmy, throb, throbbing, trembling, tremor, vacillation, wave, wavering; concepts 152,748 Ant. stillness …   New thesaurus

  • vibration — VIBRATION. s. f. Terme dogmatique. Mouvement d un poids suspendu, qui estant en branle descrit une portion de cercle. Les vibrations d une pendule sont plus ou moins frequentes, selon que la ligne, ou la verge à laquelle le poids est attaché, est …   Dictionnaire de l'Académie française